ÉCOLE NATUR'AILES-la forêt des mélies2018 - Le site, ses propos et les plans sont la propriété de l'association École Natur'ailes-la forêt des mélies

Les valeurs de l'école

Le bien-être de l'enfant est la condition essentielle à tout apprentissage pérenne. C'est ainsi qu'il pourra développer tout son potentiel, en accord avec son identité. 

 

Le projet École natur'ailes - La forêt des mélies aspire à une réelle harmonie de l’enfant, en lui-même et au sein de son environnement. Ainsi, la notion d’écologie, entendue en tant que discipline scientifique qui vise à comprendre le fonctionnement des écosystèmes afin de les préserver, doit-elle être étendue à  l'univers de l'enfant, dans le but d'assurer sa plénitude en respectant sa nature.

« L'écologie propose le respect de la nature.
L'écologie de l'enfance propose donc, tout simplement, le respect de l'enfance, de la nature de l'enfant, de l'humain.
L'écologie de l'enfance propose une nouvelle attitude à toutes les étapes de la vie de l'enfant, [...] au cours de sa découverte de la vie, lors de son apprentissage au sein du monde, selon son rythme propre, avec sa façon toute personnelle de le faire.
J'ai pu voir, au cours de toutes ces années auprès de nos enfants, combien cette attitude est porteuse de vie, de vrai, de tant d'amour pour l'humain et pour le vivant.
Au cœur de la confiance, l'enfant fait confiance. Aimé, l'enfant aime. Respecté, l'enfant respecte.»

 

Edith Chabot,
responsable francophone écologie de l’enfance,
www.ecologiedelenfance.com

Le projet École natur'ailes - La forêt des mélies, aux aspirations éco-citoyennes, s’envisagera comme un groupe solidaire et dynamique, aspirant à construire et à préserver son harmonie afin de découvrir et d’apprendre dans l’entraide, la coopération, et la communication. Les projets de groupes feront partie du quotidien de l'école, par le biais des travaux choisis par les enfants dans l'optique d'une présentation collective de réalisation de fin de projet. Les regroupements  d'enfants d’âges divers leur permettront de bénéficier d'une synergie dynamique et émulative, et de préserver le naturel, la diversité et la richesse que peuvent nous offrir les relations humaines.

« L’empathie que va recevoir un enfant va modifier en profondeur son cerveau affectif et intellectuel, les molécules qu’ils sécrètent, les neurones, la myéline, les structures cérébrales, l’expression de ses gènes… Cela va également favoriser ses capacités cognitives telles que sa compréhension, sa mémoire, ses apprentissages, sa motivation, sa créativité. »

Catherine Guéguen,

Heureux d’apprendre à l’école.

Comment les neurosciences affectives et sociales peuvent changer l’éducation.

Les enfants seront initiés à la pratique de la démocratie avec usage de Conseils d’École  pour décider ensemble des actions clés de la vie à l’école citoyenne (avec le dialogue et le compromis comme outils privilégiés, et le vote, au cas échéant, avec comme principe « une personne = une voix », pour les adultes comme pour les enfants), de Conseils d’Harmonisation et, si besoin, de Conseils de Justice pour la gestion des désaccords et conflits, avec  formation et élection régulière d’enfants-médiateurs et formation à  la Communication Non Violente d’après Marshall Rosenberg. Ces différents Conseils seront réalisés selon des règles claires (temps de parole, qualité d'écoute, qualité de présence, recentrage des débats...) afin qu'ils soient porteurs d'équilibre et d'efficacité. Enfants et adultes seront considérés comme des égaux et le respect est attendu de la même façon entre chaque membre de l’école. Les valeurs de la République Française, Liberté, Égalité, Fraternité, seront partagées en tout lieu, à tout moment, par tout un chacun, et personne n’y fera exception. 

Les enseignantes-facilitatrices auront la tâche d'accompagner les enfants tout au long de ces activités de groupe: travailler ensemble n'est pas une évidence, cela s'apprend. Les activités communes d'expérimentation et de découvertes, les réseaux d'échanges réciproques de savoirs sont des ensembles à organiser avec méthode afin de trouver l'harmonie. Il faut accepter le fait que chacun est porteur d'ignorances et de savoirs, qui ne sont pas les mêmes et peuvent se compléter, il faut savoir se faire tour à tour enseignant, facilitateur et apprenant, qu'il s'agisse des adultes ou des élèves. Les familles elles-mêmes auront un rôle à jouer en tant qu'inspiratrices des objets d'étude et réceptacles des réalisations produites par les enfants. C'est ainsi que l'école pourra devenir un lieu ouvert, vivant et tourné vers l'extérieur.

​​

« L’éducation consiste à comprendre l’enfant tel qu’il est, sans lui imposer l’image de ce que nous pensons qu’il devrait être. »

J. Krishnamurti,

De l’éducation - Ce qu’est le vrai enseignement.

1. les valeurs de l'école